Rapport « Spinetta » : les maires en alerte face au risque d’isolement des territoires.

16/02/2018

Devant le constat partagé de l’obsolescence du réseau ferroviaire français, et suite aux recommandations publiées au sein du rapport « Spinetta » visant à résorber le déficit structurel du système ferroviaire, les maires du Mouvement des Territoires tiennent à alerter le gouvernement quant à la dangerosité de la mesure envisageant de supprimer 25% des lignes.


Le rapport commandé par le Gouvernement en septembre 2017 dresse un constat que nous partageons : notre réseau ferroviaire français est obsolète alors que nous avions un temps d’avance il y a encore quelques années. Même si ce rapport comprend de bonnes recommandations, telles que la transformation du statut de la SNCF ou l’ouverture à la concurrence, « La France Audacieuse, le Mouvement des territoires » alerte sur la suppression de 25% des lignes.


La suppression des petites lignes ne peut-être une solution.

« Dans certains territoires, le train reste le seul moyen de transports en commun, nous devons le défendre. L’équité entre les territoires est une exigence et doit être préservée par nos services publics » affirment de concert les maires aussi bien ruraux qu’urbains, élus de La France Audacieuse.

Opposée à la fermeture de 9 000km de lignes sur les 35 000 existants au détriment des territoires ruraux, « La France Audacieuse » préconise l’expérimentation et le cas par cas. Sur des lignes peu fréquentées, arrêter de faire circuler des trains vides aux heures creuses tout en garantissant une continuité du service public aux heures de pointe pourrait être un compromis.


Une logique de bon sens, de développement durable.

Enfin, à l’heure où la pollution atmosphérique est devenue un enjeu majeur de santé public, supprimer des petites lignes c’est faire un pas en arrière en favorisant non seulement la circulation automobile mais aussi et surtout accentuer des inégalités insupportables pour nos territoires.Par ailleurs, le regard s’oriente également vers le ferroutage des marchandises qui pourrait être développé en phase avec d’autres modes de transports plus écologiques, les voies maritimes et littorales par exemple. L’équipe nationale de La France Audacieuse demande qu’aucune décision qui touche les territoires ne soit appliquée sans une association étroite avec les représentants des élus locaux.


Christian ESTROSI
Délégué Général


Jean Luc MOUDENC
Délégué Général


Arnaud ROBINET
Délégué Général en charge du Porte-Parolat


Delphine BURKLI
Déléguée Générale en charge des études


contact: presse@la-france-audacieuse.fr

D'autres articles

Nos 10 engagements pour bâtir une véritable République des Territoires

Notre pays est confronté à d'immenses défis. La diversité de nos territoires est un atout majeur pour la France. Nous voulons prendre toute notre part au redressement de notre pays.Plus que jamais, no...

Juin, le mois des propositions !

En publiant en avril notre livre blanc, notre Mouvement a donné une première démonstration de sa capacité à porter de manière spécifique et crédible la parole des territoires dans le débat national. E...

Mieux associer les maires à la lutte contre le terrorisme

L'article 2 du décret n°2010-569 du 28 mai 2010 relatif au fichier des personnes recherchées (FPR) permet aux autorités d’y inscrire, entre autres, « les personnes faisant l'objet de recherches pour p...

Biocarburant : l’alternative existe, elle est française.

Devant le souhait du groupe Total de quadrupler les importations françaises d’huile de palme afin de produire du biocarburant au sein de sa raffinerie marseillaise, La France Audacieuse, le Mouvement...
9 mai 2018

Séminaire de travail de l'équipe nationale de La France Audacieuse et présentation du Livre Blanc des Territoires

L’équipe nationale de La France Audacieuse était réunie à Paris en séminaire pour présenter officiellement son Livre Blanc des Territoires ! Ce dernier est le fruit d’un travail de réflexion collectif...