Grève SNCF : La France Audacieuse soutient la réforme et demande la mise en place d’un vrai service minimum

3/04/2018

Depuis ce matin, les images qui circulent sont affligeantes pour l’attractivité de notre pays : trains annulés, cars pris d’assauts, usagers sur les voies, entreprises fermées, personnes bloquées loin de chez elles. Si le droit de grève, qui est un droit fondamental, doit être respecté, nous en appelons avec gravité à l'esprit de responsabilité des syndicats. Il n’est pas acceptable de prendre ainsi les usagers en otage.


Au moment où le gouvernement s’engage, là où toutes les réformes précédentes ont échouées, La France Audacieuse affirme son soutien à une réforme qui engage sur la voie de la mise en concurrence et à l’indispensable harmonisation du statut des futurs salariés de la SNCF. Cette condition est essentielle afin de redonner de la compétitivité à l’entreprise, et replacera les usagers au centre de ses préoccupations. La France Audacieuse, qui porte la voix des territoires, demande au Gouvernement de poursuivre cette réforme jusqu’à son terme.


Afin de permettre l’adaptation de notre service public aux nouveaux enjeux et de pérenniser l’entreprise publique, la réforme est nécessaire.

Pendant trop d’années, la question ferroviaire n’a pas été à la hauteur des enjeux et certains territoires ont été sacrifiés par un réseau devenu désormais obsolète. Nous appelons à un vrai pacte entre l’Etat, les représentants des élus locaux et les entreprises publiques concernées. Pour beaucoup de territoires, le train reste le seul moyen de transports en commun, nous devons le défendre en nous adaptant.


Nous demandons aujourd’hui que soit mis en place des réquisitions afin qu’un vrai service minimum soit garanti dans nos territoires.

La loi d'août 2007 se limite à obliger les grévistes à se déclarer 48 heures avant et à mettre en place un plan de transport. Il faut aller plus loin.

Nous demandons au gouvernement d’appliquer le Code général des collectivités territoriales et de procéder à la réquisition de salariés pour garantir une continuité du service public et le droit à la mobilité pour tous.

La situation actuelle est préjudiciable au bon fonctionnement de notre économie et à la desserte de nos territoires. Les entreprises et les usagers ne peuvent être soumis chaque jour de travail à cette guerre d’usure.


Le Comité directeur de La France Audacieuse




D'autres articles