Christian Estrosi propose la signature par les fonctionnaires d'une charte pour le respect des valeurs de la République

28/10/2019

Christian ESTROSI, Maire de Nice et Délégué Général de La France Audacieuse, a proposé la mise en place d’une charte pour le respect des valeurs de la République signée par l’ensemble des fonctionnaires. Vous trouverez ci-dessous le texte de la lettre adressée le 23 octobre 2019 au Premier Ministre.


Monsieur le Premier Ministre,

Le tragique attentat perpétré à la Préfecture de Police de Paris, au cœur de nos institutions, a montré une fois de plus, que la lutte contre l’islamisme radical doit être permanente et que nous devons nous donner les moyens d’y faire face.

Ces moyens doivent passer par l’engagement de toutes les forces de la Nation : citoyens, monde associatif, élus locaux et bien évidemment les services publics qui sont quotidiennement en contact avec la population et de fait, le plus souvent, confrontés à ces menaces.

Il existe des axes de progression dans la détection des individus suspects et dans le partage nécessaire de l’information.

Les Françaises et les Français ne peuvent plus admettre que des individus radicalisés ou en voie de radicalisation puissent encore exercer professionnellement dans des secteurs d’activités sensibles.

Il y a plusieurs années, j’avais d’ailleurs eu l’occasion d’alerter les autorités de l’Etat sur la présence d’un individu fiché S et exerçant au sein de l’aéroport de Nice en zone réservée !

Je vous demande de prendre une circulaire permettant d’aller plus loin. Aujourd’hui, pour certains emplois, il convient que nous mettions en place des règles strictes.

Aussi je propose la signature d’une charte pour le respect des valeurs de la République par l’ensemble des fonctionnaires, et de toute personne occupant des postes liés à la sécurité du territoire, des personnes et des biens avec le rappel de la prédominance de notre Constitution et de nos Lois.

Je vous demande également de permettre, dans un échange d’informations entre le Maire et le Préfet :
 
  • le criblage systématique de toutes les personnes intégrant la fonction publique d’Etat, la fonction publique territoriale et hospitalière mais également des personnes travaillant dans des secteurs sensibles : gares, aéroports, transports, personnels en lien avec les enfants et l’éducation : crèches, établissements scolaires et activités périscolaires ;
  • s’agissant de la fonction publique territoriale, l’échange d’information entre le Maire et le Préfet, à l’image de l’avancée obtenue pour les fichés S sur la base de la circulaire prise par votre Ministre de l’Intérieur, doit permettre une garantie supplémentaire.

Ainsi, l’information dont dispose l’Etat sur une personne qui serait fichée ou identifiée par le SDRT pourrait aussi être partagée avec le Maire afin de ne pas engager le recrutement et permettre même la radiation de l’agent concerné.

Monsieur le Premier Ministre, le Président de la République a évoqué le devoir de vigilance ; il convient à présent de s’en donner les moyens et de ne plus accepter l’inacceptable.


D'autres articles

Réaction au remaniement du Gouvernement - lundi 6 juillet 2020

Dans l’intérêt de la France, nous souhaitons la réussite de ce Gouvernement. Mais pour avoir notre confiance, il devra naturellement faire ses preuves. Les élus et les Maires de La France Audacieuse,...

Municipales 2020 - Communiqué de La France Audacieuse

La France Audacieuse se réjouit de la victoire de nombreux candidats membres ou soutenus par le Mouvement à l’occasion du second tour des élections municipales ce dimanche 28 juin.Le 15 mars dernier a...

«Du bon sens pour la relance!». La tribune d’Arnaud Robinet dans l’Opinion

« En tant que maire d’une grande ville de France, située au carrefour de grands axes stratégiques français, je demande au gouvernement de s’engager auprès des entreprises, une fois le plan de relance...

Jeter l’opprobre sur la police est presque une forme de crime contre la République.

«Jeter l’opprobre sur la police est presque une forme de crime contre la République», s’insurge Christian Estrosi, maire de Nice et président de la commission consultative des polices municipales. Alo...

Dénoncer le racisme et défendre les forces de l’ordre: vive le modèle français !

Huit jours après la mort de George Floyd survenu lors de son interpellation par des policiers américains, le maire de Nice, Christian Estrosi, estime que l’on peut lutter contre le racisme sans combat...